mardi 3 juin 2008

"N’employez pas le mot drogue."

Compte rendu de la réunion marketing-communication

Résumé : La légalisation des drogues douces puis des drogues dures ont ouvert ce grand marché. Le drogué autrefois appelé Junkie est devenu un consommateur comme les autres. Les progrès en médecine on permis la synthèse de stupéfiants nouvelle génération. Le contrôle de la dépendance et la réduction des effets secondaires nocifs, soumis à un strict contrôle par les laboratoires dont nous fournissons l'équipement dans le respect de la fiabilité des résultats, garantissent la qualité de nos produits.

Il est important de soutenir le côté glamour que nos produits procurent. Notre campagne sera axée sur les grandes figures du cinéma et de la musique qui ont autrefois utilisé les drogues et qui en sont mortes : pour souligner qu'avec nos produits ils seraient bien en vie. Par exemple, il est important que les clients puissent se reconnaître en Kate Moss pour les femmes ou Colin Farrel pour les hommes.

N.B : Nous abandonnons l'idée d'être les nouveaux trafiquants de drogue. Même si le côté 'Le Parrain' est séduisant cela nuit à notre réputation. Nous laissons cela pour la campagne de nos concurrents bas de gamme.

Concept-produit : Un nouveau produit pour remplacer les seringues d'injections manuels. Désormais, nous aurons le 'Plug n Play' un stylo électronique qui libère la dose correctement dosé préprogrammable avec un design très vendeur en forme de stylos argentés. Une campagne de pub est à l'étude pour le kit complet qui comprend un collier de stylos très fashion où l'utilisatrice aura toutes ses doses autour du cou. Les premiers esquisses montrent une campagne orientés sado masochisme chic. Renforcera notre côté charme chic. (Note: Penser à présenter ce produit pour un placement de marque dans un prochain film)

Conclusion : Continuer sur notre stratégie haut de gamme. Orienter une recherche de produits de qualité pour soutenir notre gamme de luxe. Augmenter les tarifs de nos produits haut de gamme. La baisse de la qualité des produits bas de gamme de nos concurrents poussent les consommateurs en recherche de qualité à acheter chez nous. Pour guérir de leur dépendance de produits bons marché. Les clients consomment chez nous parce qu'ils sont biens avec nos produits et non parce qu'ils sont dépendants. Cela a un prix, le prix de notre qualité.

Remplacer cette drogue par la cigarette et cette fiction vous paraitra très réelle
Enregistrer un commentaire