jeudi 16 octobre 2008

La survie de l'espèce

[mode fiction on]

République Démocratique du Congo, Brazzaville

Très tôt en ce matin d'août 2123, l'armée de la RDM (Régulation Démographique Mondiale) a lancé sa première offensive sur l'Afrique Noire. La population devenue un gouffre à la fois financier, économique et écologique a été rapidement maitrisée. Les entreprises mercenaires ont été dépêchées sur place pour prêter assistance à l'Armée du RDM. Pour préserver les ressources naturelles mondiales, les pays qui n'appliquent pas les mesures de survie de l'espèce sont désormais classée parmi les membres de l'Axe de la Destruction, où l'armée de la RDM sous le mandat international de l'FMU (Front Mondial Uni) va appliquer les sanctions de restriction démographique. Impliquant contrôle des points-ressources stratégiques, exécution des population-parasite, et stérilisation de la population coopérante.

En parallèle à la guerre contre les pays affameurs, des voix s'élèvent contre la Chine pays le plus peuplé du monde malgré l'application des draconiennes des règles de survie de l'espèce. Cette dernière au cours du siècle dernier a massivement envoyé sa population sur le territoire africain. Avec l'accès à une double nationalité qui pèse énormément sur la démographie Africaine. Les états africains appuyés par certains état d'Europe tels que la France et l'Angleterre accuse la Chine de truquer leurs chiffres démographiques. Grave accusation à l'heure où la Chine consomme toujours le plus de ressources planétaires et les prochaines négociations autour de l'OMC seront extrêmement difficiles. Les prix des denrées ayant atteint encore un record de hausse des prix cette semaine, les tractations sur le cours du blé et du riz vont devenir des enjeux diplomatiques majeurs pour le maintien de la population mondiale. Stabilisée à 12,6 milliards d'individus, le problème de surpopulation est devenue le thème principal du siècle. Les Droits de l'Homme ont été abolis depuis 30 ans et seule, la survie de l'espèce compte désormais. Il en est question dans les ordres du jour de chaque nation. Devenue une priorité dans la vie quotidienne, Les guerres ont été légalisée autant que les armes de destruction massive. Les progrès de la médecine continue à faire des miracles mais est désormais réservée à une élite de la population aisée.

[mode fiction off]

Une fiction qui n'a de fiction que l'aveuglement que l'on a sur les problèmes des pays dit sous-développés.
Enregistrer un commentaire